Vers une conscience galactique

La conscience galactique

Dans son livre La dimension galactique de l’astrologie publié en 1975, Dane Rudhyar explique le niveau de conscience galactique. Ce terme est familier à tous ceux qui s’intéressent au système du calendrier Maya dont le 8e niveau correspond au développement de la conscience galactique. Lorsqu’on regarde avec lucidité le monde actuel, on peut douter que l’humanité ait atteint le stade de conscience galactique dans le temps qui lui était imparti, selon les Mayas, de janvier 1999 à février 2011, bien qu’un nombre toujours croissant d’individus soit sincèrement interpellé par une dimension spirituelle de l’existence.

Le centre de la voie lactée
Le centre de la voie lactée, photo  Sarote Impheng

 

Allons voir ce qu’en dit Rudhyar… La reconnaissance de l’héliocentrisme au 16e siècle a représenté une révolution dans les mentalités. La terre centre de l’univers, devenait un objet céleste comme les autres orbitant autour d’un soleil central. Les avancées technologiques et le télescope spatial Hubble lancé en 1990 ont permis de dénombrer des milliards d’étoiles et de planètes dans la Voie Lactée et des milliards de galaxies. Le soleil source de vie sur terre devient une étoile parmi des milliards d’autres dans une même galaxie. Cette nouvelle représentation de l’univers s’accompagne inévitablement d’une transformation de la représentation que l’on a de l’humain dans cet univers. Rudhyar dit « il faut colmater la faille entre l’homme et l’univers, car c’était vraiment un ‘mal-aise’ […] il faut rétablir la communication entre l’univers et l’homme ».

Oui, mais comment ?

Il propose de faire appel à un nouveau niveau de symbolisation, c’est-à-dire utiliser ce que l’on connaît actuellement de l’astronomie et de l’astrologie pour appréhender l’existence humaine dans ce tout cosmique plus vaste.

Après la révolution copernicienne vient l’heure de la révolution galactique.

L’énergie vitale solaire se manifeste dans une personnalité définie par les limites de Saturne. Uranus, Neptune et Pluton, situés après Saturne, sont des agents de transformation, ils « dé-saturnisent » et « dé-solarisent » la conscience, ils font le lien entre le système solaire et le système galactique. Ils permettent à la conscience galactique d’œuvrer sur Terre à travers des gens ordinaires vivant de manière transpersonnelle, conscients de faire un avec la totalité. Sur ce chemin vers la conscience galactique, l’individu fait face aux défis d’Uranus, Neptune et Pluton. Il doit garder les pieds sur terre et faire preuve de discernement pour laisser ces puissances transformer la structure de la personnalité sans l’anéantir. Il doit continuer à marcher en suivant l’appel intérieur.

Rudhyar explique que l’humanité entière pourra comprendre la dimension galactique pour ce qu’elle est, et non en fonction de ce qu’on en perçoit dans un système héliocentrique, lorsqu’elle sera à l’œuvre dans un nombre suffisant d’êtres humains. La compréhension d’Uranus, Neptune et Pluton permet d’accepter les crises comme moyen de renaître à un état d’existence sain et spirituellement orienté.

Résumé de La dimension galactique de l’astrologie de Rudhyar, publié dans le bulletin n°11 de l’Association Akali en juin 2011.

Le centre galactique

Le centre galactique est le point central de la Voie Lactée. Depuis la terre, il se situe dans la constellation du Sagittaire et dans le signe du Sagittaire en zodiaque tropical.

Astronomie

La Voie Lactée est une galaxie en spirale barrée en forme de disque d’environ 100.000 années lumières de diamètre et 10.000 années lumières de hauteur. Elle contiendrait environ 150 milliards d’étoiles. La Voie Lactée tourne sur elle-même autour du centre galactique à la vitesse de 965000 km/h. Le soleil est situé à une distance de 2/3 du centre galactique, soit environ 28000 années lumière.

Centre de la voie lactée
Trou noir supermassif au centre de la Voie Lactée, illustration  Peter Jurik

 

Au centre de la Voie Lactée se trouve une mini-spirale de matière assemblée en forme de mini- galaxie, entourée par un disque composé d’étoiles et de gaz. Au centre de cette mini-spirale se trouve deux disques composés d’étoiles au cœur desquels se trouve un amas d’étoiles nommé Amas des étoiles S.  Au centre de cet amas d’étoiles se trouverait un trou noir supermassif nommé Sag A* ayant une masse 4 millions de fois supérieure à celle du soleil. L’hypothèse de la présence d’un trou noir au centre de la Voie Lactée est actuellement la plus vraisemblable, bien que les scientifiques ne puissent pas encore la prouver.

Astrologie

Au 1er janvier 2017 le centre galactique se trouve à 27°04’54’’ Sagittaire.

Il représente une ouverture vers la conscience galactique. Le centre galactique nous relie à notre origine divine, il nous permet d’accéder à une vérité lointaine et pourtant évidente qui dépasse tous les cadres religieux ou philosophiques connus.

La maison du thème natal dans laquelle se situe le centre galactique pourrait représenter un champ d’expérience qui nous ouvre sur une dimension holistique et spirituelle. Dans ces domaines, nous pouvons avoir l’impression d’être guidés et inspirés par une puissante source d’énergie qui élargit nos perceptions.

Les planètes en aspects au centre galactique pourraient fonctionner comme des récepteurs-émetteurs d’une connaissance sacrée à la fois lointaine et proche de notre origine, qui lorsqu’elle se révèle nous faire dire « je l’ai toujours su » !

Article publié dans le bulletin n°20 de l’Association Akali en septembre 2013.

 

Position du Centre Galactique
01/01/2000 26°50’32’’ Sagittaire
01/01/2001 26°51’20’’ Sagittaire
01/01/2002 26°52’10’’ Sagittaire
01/01/2003 26°53’01’’ Sagittaire
01/01/2004 26°53’55’’ Sagittaire
01/01/2005 26°54’50’’ Sagittaire
01/01/2006 26°55’46’’ Sagittaire
01/01/2007 26°56’41’’ Sagittaire
01/01/2008 26°57’37’’ Sagittaire
01/01/2009 26°58’32’’ Sagittaire
01/01/2010 26°59’25’’ Sagittaire
01/01/2011 27°00’17’’ Sagittaire
01/01/2012 27°01’06’’ Sagittaire
01/01/2013 27°01’54’’ Sagittaire
01/01/2014 27°02’40’’ Sagittaire
01/01/2015 27°03’25’’ Sagittaire
01/01/2016 27°04’10’’ Sagittaire
01/01/2017 27°04’54’’ Sagittaire
01/01/2018 27°05’40’’ Sagittaire
01/01/2019 27°06’26’’ Sagittaire
01/01/2020 27°07’15’’ Sagittaire

Le Centre Galactique avance d’un degré tous les 72 ans. Lorsqu’il change de degré, il change de symbole sabian.

Du 21 mai 1938 au 25 mars 2010, le Centre Galactique était sur le 27e Sagittaire : « Un sculpteur à son oeuvre », degré de projection de soi dans une oeuvre.

Du 25 mars 2010 au 26 février 2082 il se trouve sur le 28e Sagittaire : « Un vieux pont toujours en service enjambe un cours d’eau majestueux », degré d’admirable nécessité.

Un vieux pont toujours en service enjambe un cours d'eau majestueux

« Le véritable idéal à poursuivre est la combinaison de la beauté de la nature et de l’intelligence humaine.*** »

Conjonction Saturne-Centre Galactique

 En 2017 trois conjonctions se forment entre Saturne en transit et le Centre Galactique :

– le 7 mars à 27°05’19’’ Sagittaire
– le 5 mai à 27°05’43’’ Sagittaire
– le 25 novembre à 27°05’35’’ Sagittaire.

Saturne est un principe d’intégration, de structuration. Il donne une forme, fait passer dans le réel. Il représente aussi les limites du moi conscient.

Durant toute l’année 2017 nous avons eu l’occasion de nous ouvrir à la conscience galactique et de la « faire descendre » dans le réel, de l’incorporer dans notre conscience.

« Dans la région limitée par l’orbite de Saturne, le pouvoir de l’autocrate Soleil est dominant ; au-delà de Saturne, le pouvoir galactique domine le pouvoir solaire.* »

La conjonction de Saturne au Centre Galactique nous permet de prendre conscience que nous ne sommes pas qu’un soleil rayonnant, mais aussi une étoile parmi toutes les autres et que chaque existence, aussi limitée semble-t-elle, a son rôle à jouer dans le grand Tout.

« Ce processus de transformation ne demande pas que l’on se déplace de la Terre vers un autre endroit. La ‘nouvelle vie’ n’est pas ailleurs ; l’espace galactique n’est pas loin au-dessus de nous dans quelque ciel mythologique transcendant : il imprègne chacun de nous. Nous vivons en lui ; mais nous ne comprenons pas vraiment ce fait tant que Saturne et l’ego nous y rendent aveugles ou insensibles. Les faits saturniens oblitèrent les faits galactiques ; pourtant ces deux sortes de faits sont essentiellement le même.* »

Le transit de Saturne sur le Centre Galactique pourrait aussi raffermir nos défenses, ce qui est plutôt sain si nous ne sommes pas prêts à recevoir son message. Saturne est un garde-fou sécurisant. A nous d’observer la place que nous souhaitons lui laisser. A nous de voir si nous avons encore besoin des « concepts étroits* » et des « fidélités ligotantes* ». A nous de sentir si notre organisme et notre psychisme peuvent supporter la transformation.

Ce transit est une invitation à mettre en place un nouveau mode d’organisation de la société qui tienne compte des interrelations visibles ou invisibles entre les humains, la nature et le cosmos. Nous vivons dans un monde « connecté » par la technologie, mais il existe d’autres connexions plus subtiles, énergétiques et vibratoires, psychiques ou émotionnelles. Ce qui se passe à un endroit de la planète a des effets sur l’ensemble de la biosphère et de l’humanité.

25 novembre 2017
25 novembre 2017

Le 25 novembre 2017 Saturne sera encadré par Mercure Sagittaire et Pluton Capricorne. La nouvelle organisation du monde (et du moi) s’appuie sur une réflexion philosophique et spirituelle, voire métaphysique. Elle s’exprime par une purification en profondeur des systèmes corrompus.

Saturne transite le Centre Galactique tous les 29-30 ans. Les précédentes conjonctions datent de janvier, juillet et septembre 1988 entre 26°40′ et 26°41′ Sagittaire.

Un nouveau cycle Uranus-Saturne commençait à la même période avec trois conjonctions en février, juin et octobre 1988 entre 27°49′ et 29°55′ Sagittaire. Uranus était passé en conjonction du Centre Galactique juste un peu avant, en 1987 (voir plus bas).

Ce nouveau cycle Uranus-Saturne proposait d’assumer le besoin de liberté. Les manifestations les plus connues sont le changement de politique en URSS avec la glasnost et la perestroïka, les révoltes de la place Tian’anmen en Chine et la chute du Mur de Berlin. Un vent nouveau soufflait sur le monde, comme pour lui montrer un nouveau chemin plus respectueux des individualités.

En 2017 le cycle Uranus-Saturne est dans la phase du trigone décroissant. C’est un moment pour réfléchir à ce qui a changé depuis 1988. La transformation uranienne n’est pas un simple changement de forme. Elle s’accompagne d’un éveil de la conscience.

« Les énergies transformatrices opèrent parce qu’il n’y a que ce qui s’est vidé des contenus de sa nature inférieure qui peut résonner à la voix de la Galaxie.* »

Saturne conjoint au Centre Galactique au trigone d’Uranus Bélier nous ouvre la voie vers un nouvel état d’être à condition de savoir accueillir « l’incohérence* », mot-clé choisi par Rudhyar pour Uranus.

Conjonction Jupiter-Centre Galactique

Jupiter passe en conjonction du Centre Galactique tous les 12 ans :

– le 4 janvier 1984 à 26°37’06’’ Sagittaire
– le 15 décembre 1995 à 26°47’28’’ Sagittaire
– le 26 novembre 2007 à 26°57’31’’ Sagittaire

La prochaine conjonction Centre Galactique-Jupiter aura lieu le 19 novembre 2019 à 27°07’10’’ Sagittaire.

Jupiter est une fonction d’assimilation et d’expansion. A chaque fois qu’il transite le Centre Galactique nous pouvons assimiler (= rendre semblable à nous-mêmes) ce que représente le Centre Galactique. C’est un moment pour considérer différemment l’humain, l’humanité et notre existence au sein de l’univers.

« ‘Con-sidérer’ signifie littéralement ‘avec les étoiles’ (cum sidera) – étymologie révélatrice ! Considérer un fait, c’est tâcher de découvrir la position et la signification qu’il a par rapport à l’univers tout entier. Ce n’est pas seulement en prendre connaissance comme si c’était une entité isolée, mais bien plus l’intégrer dans un ensemble beaucoup plus vaste où il remplit une fonction organique.** »

La rencontre entre Jupiter et le Centre Galactique propose une reconversion intégrale :

– reconversion de la conscience qui devient capable de recevoir et assimiler de nouvelles informations,
– reconversion intellectuelle avec une prise de conscience des croyances limitantes issues de notre conditionnement,
– reconversion du mode de participation à la société, avec davantage de coopération avec les êtres humains et spirituels.

Fin 2007 Jupiter transitait le Centre Galactique en même temps que Pluton (voir plus bas). Le nouveau cycle Pluton-Jupiter débutant le 11 décembre 2007 à 28°24 Sagittaire proposait de développer une nouvelle qualité de partage dans le respect des lois universelles. La crise financière de 2008 révélait le fonctionnement d’un système perverti par l’appât du gain.

Les carrés décroissants Pluton-Jupiter de 2017 proposaient de remettre en question le pouvoir que l’on attribue au système ou aux autres et de réajuster notre participation à la société pour répondre à son besoin d’évolution.

Conjonction Chiron-Centre Galactique

Les conjonctions Chiron-Centre Galactique se forment tous les 50 ans :

– 2 décembre 1900 à 25°27 Sagittaire
– 1er janvier 1951 à 26°09 Sagittaire
– 14 février 2001 à 26°51 Sagittaire
– 25 décembre 2051 à 27°34 Sagittaire

Chiron est l’élément essentiel dans l’ouverture vers une conscience galactique. Il fait le pont entre le monde du connu délimité par Saturne et les « agents de la galaxie » Uranus, Neptune et Pluton.

En février 2001 Chiron se trouvait derrière Pluton, qu’il avait rejoint en conjonction le 30 décembre 1999 sur le 12e Sagittaire.

Saturne fin Taureau formait un quinconce à Chiron.

L’axe des Nœuds lunaires était en Capricorne-Cancer.

14 février 2001
14 février 2001

Le défi principal de ce début de cycle Chiron-Centre Galactique était de relâcher la crampe du conscient. Le quinconce croissant Chiron-Saturne proposait de faire face aux résistances, à l’inertie et au besoin de sécurité et de les utiliser pour évoluer spirituellement. L’ouverture vers le Centre Galactique ne pouvait se faire qu’avec un Saturne individualisé. Le Nœud Sud en Capricorne et le Nœud Nord en Cancer invitaient à descendre d’un piédestal factice pour ressentir pleinement la vie et les émotions.

Le trigone Pluton-Vénus (maître de Saturne) permettait une libre expression des sentiments, mais surtout une libération de Saturne en Taureau.

Le symbole sabian de la Lune, le 21e Scorpion, montre l’ambiance du jour : « N’écoutant que sa conscience, un soldat refuse d’obéir aux ordres ». Rudhyar commente : « Ici point d’ambiguïté, la société dans cette situation semble avoir le dessus. Malgré tout, l’individu, même s’il se trouve en prison, n’est pas forcément entravé spirituellement parlant. Il peut encore faire jouer sa LIBERTE INTERIEURE pour prouver qu’il est bien un ‘individu’.*** »

Ou « Un soldat refuse d’obéir à un ordre qu’il croit injustifié.**** » : liberté de jugement individuel face à l’autorité sociale.

N'écoutant que sa conscience, un soldat refuse d'obéir aux ordres

Conjonctions planètes transpersonnelles-Centre Galactique

Quand les planètes transpersonnelles transitent le Centre Galactique, on peut imaginer qu’elles sont mises à jour avec les nouvelles informations venant de la Galaxie. Etant des ambassadeurs ou agents de la Galaxie, elles transmettent leur message en fonction de ce que l’humanité est capable de recevoir, collectivement et individuellement.

Les cycles entre les planètes transpersonnelles et le Centre Galactique ont en moyenne la même durée que leur révolution autour du soleil. Ce sont des cycles longs, qui ont pour but d’éveiller l’humanité et lui faire réaliser que l’univers est un tout vivant à l’intérieur duquel tout est relié.

Ces transits prennent tout leur sens pour ceux qui sont engagés dans une voie d’évolution/conscience ou qui se retrouvent malgré eux devant l’évidence que la réalité du monde est plus subtile que ses apparences.

Depuis la découverte de Chiron en 1977 l’ouverture des consciences s’est accélérée. Nous avons vécu la conjonction du Centre Galactique avec Neptune en 1982-83, avec Uranus en 1987, avec Chiron en 2001 et avec Pluton en 2006-2007.

Les dates ci-dessous vous donneront j’espère de quoi réfléchir sur l’évolution du monde et des mentalités !

Conjonction Uranus-Centre Galactique

Les conjonctions Uranus-Centre Galactique se produisent tous les 84 ans. Depuis sa découverte en 1871, trois séries de conjonctions se sont formées :

– 8 mars 1819 à 24°19’28’’ Sagittaire
– 20 avrii 1819 à 24°19’47’’ Sagittaire
– 11 décembre 1819 à 24°19’51’’ Sagittaire

– 14 mars 1903 à 25°30’03’’ Sagittaire
– 18 avril 1903 à 25°30’18’’ Sagittaire
– 13 décembre 1903 à 25°30’16’’ Sagittaire

– 20 mars 1987 à 26°40’20’’ Sagittaire
– 12 avril 1987 à 26°40’31’’ Sagittaire
– 15 décembre 1987 à 26°40’40’’ Sagittaire

Les prochaines se formeront en 2071.

Conjonction Neptune-Centre Galactique

Les conjonctions Neptune-Centre Galactique se forment tous les 165 ans en moyenne. Depuis sa découverte en 1846, une seule série de conjonction s’est formée en 1982-1983 :

– 21 mars 1817 à 24°17’45’’ Sagittaire
– 1er avril 1817 à 24°17’50’’ Sagittaire
– 23 décembre 1817 à 24°18’03’’ Sagittaire
– 18 juillet 1818 à 24°19’13’’ Sagittaire
– 22 octobre 1818 à 24°18’56’’ Sagittaire

– 17 février 1982 à 26°35’42’’ Sagittaire
– 10 mai 1982 à 26°36’17’’ Sagittaire
– 14 décembre 1982 à 26°36’10’’ Sagittaire
– 14 août 1983 à 26°37’18’’ Sagittaire
– 2 octobre 1983 à 26°37’07’’ Sagittaire

Les prochaines auront lieu en 2147.

Conjonction Pluton-Centre Galactique

Les conjonctions Pluton-Centre Galactique se forment tous les 248 ans en moyenne. Depuis sa découverte en 1930, une seule série de conjonctions s’est formée en 2006-07 :

– 1er janvier 1759 à 23°28’37’’ Sagittaire
– 2 juillet 1759 à 23°29’40’’ Sagittaire
– 2 novembre 1759 à 23°29’21’’ Sagittaire

– 29 décembre 2006 à 26°56’40’’ Sagittaire
– 16 juillet 2007 à 26°57’51’’ Sagittaire
– 28 octobre 2007 à 26°57’33’’ Sagittaire

Les prochaines conjonctions se formeront en 2254-55.

Bibliographie

* La dimension galactique de l’astrologie, Editions du Rocher.
** Triptyque astrologique, Dane Rudhyar, Editions du Rocher, page 273.
*** Symboles sabian, le sens des 360 degrés du zodiaque, Dane Rudhyar, Librairie de Médicis.
**** L’astrologie de la personnalité, Dane Rudhyar, Librairie de Médicis.
Données obtenues avec le logiciel Zet9.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *