Dane Rudhyar

Dane RudhyarMusicien, poète, peintre, astrologue, Dane Rudhyar est un homme semence, pionnier et précurseur de l’âge nouveau, qui a su montrer à travers sa philosophie la véritable place de l’homme dans l’univers.

Dane Rudhyar est né en France sous le nom de Daniel Chennevière, le 23 mars 1895. Il émigre aux Etats-Unis en 1916, alors âgé de 21 ans et prend le nom de Rudhyar, dérivé du sanscrit Rudra.

Rudhyar s’identifie à « une graine portée par la tempête au-delà de l’Océan… pour germer dans le sol vierge et fertile d’un ‘Nouveau Monde’ « .(Le Rudhyar Essentiel, Leyla Raël-Rudhyar, Ed. l’Or du Temps)

person centered

Rudhyar Musicien

C’est grâce à la musique que Rudhyar arrive à New York en 1917. Il donne alors une représentation au Metropolitan Opera, d’une oeuvre ultramoderne pour orchestre, qui ne retient pas l’attention de ses contemporains, d’autant plus que ce soir là, l’Amérique apprend l’entrée en guerre de son pays…

Rudhyar avait l’intuition que les compositions de Debussy représentaient la « phase automnale » de la culture européenne. Il écrit à 16 ans son premier ouvrage « Claude Debussy et son oeuvre ».

Rudhyar compose dans une forme non conventionnelle, avec pour unique but de remuer les esprits traditionnels. C’est une simple extériorisation des émotions, des expériences intérieures. Après l’étude des musiques orientales et tribales, il voit dans la musique un langage conditionné par culture qui permet de communiquer au niveau du psychisme collectif.

Rudhyar Peintre

Star Soul and SoilRudhyar débute la peinture à l’âge de 43 ans, pour mettre en pratique ce qu’il défend dans son autobiographie :

« Entre autres, je croyais qu’un artiste vraiment créateur devait être capable de créer des œuvres significatives et originales même si la maîtrise technique n’était pas parfaite dans n’importe quel art…« .

C’est ce jour de 1938, devant un groupe d’amis à Santa Fe, qu’il peint son premier tableau.

Rudhyar produira peu au niveau peinture et dessin, une quarantaine de tableaux, qui reflètent tous l’art « transcret » (du latin : croître à travers), révélation d’une qualité transcendante ou d’un archétype d’être.

Pour Rudhyar, l’essentiel est ce que le spectateur va ressentir en face de l’oeuvre, ce qu’il va voir après être entré en relation avec la peinture.

Rudhyar Poète

The depths

The Depths !… Oh ! the Depths !
I have sunk, and sunk… I have sunk !
deep in matter, so deep
that all forms had gone, died,
suffocated…
oh ! so deep, I have sunk…

Who ever had gone so deep,
deep, into the bottomless void
of Matter !

The bottom…
I have touched the bottom.
I have touched and drunk, and drunk, and drunk !
I have quaffed all ;
all filth, all blood, all spasms.
I have killed, I have sucked the living
into the foul, into the dead.
Oh ! I have sunk,
and sunk…

But you remained always, O my soul !…
an God knows more,
now !

Je n’ai pas écrit de la poésie pour me conformer à une tradition littéraire et m’accorder à des formes esthétiquement appréciables.
C’est une expression toute spontanée de ma vie intérieure ; dans la plupart des cas, j’ai écrit à des moments de grand choc, d’expériences émotionnelles et/ou spirituelles provocantes, stimulantes ou dévastatrices…
Le poète est le « moteur et le remueur d’âmes », celui qui incite son auditoire à ressentir plus profondément, plus totalement que dans la vie courante… Il découvre de nouvelles perspectives, de nouveaux niveaux de vision, de nouvelles profondeurs de relation d’amour, de douleur ou d’extase. Il présente de nouvelles images, relie de façon nouvelle des facettes de l’expérience humaine jusqu’alors éloignées. Il évoque des aubes nouvelles, étend la conscience de l’homme et stimule son désir ardent de plonger dans l’inconnu ».
Le Rudhyar Essentiel, Leyla Raël-Rudhyar, Ed. l’Or du Temps

person centered

Rudhyar Astrologue

Rudhyar apprit les bases de l’astrologie traditionnelle en 1920/21, en lisant des auteurs tels que Max Heindel, Alan Leo, Sepharial, puis en 1931 avec les cours de Marc Edmund Jones. En 1932/33, Rudhyar découvre les premières traductions de Jung, et des ouvrages sur la nouvelle physique d’Einstein, et « Holisme et Evolution » de Jan Smuts.

En relation avec ses premières études théosophiques, il décide d’intégrer l’astrologie dans une vision plus globale, comme un lien entre le psychisme et le cosmique. D’un point de vue psychologique, le thème devient alors pour Rudhyar la structure de base de la personnalité.

En 1936, il publie son premier grand traité d’astrologie « L’Astrologie de la personnalité », puis pendant 40 ans il va écrire des articles dans des magasines spécialisés, tels que American Astrolgy, Horoscop, World Astrology…

Rudhyar a complètement reformulé l’astrologie occidentale, et bien que ses idées aient été largement reprises et popularisées, bon nombre d’étudiants ignorent qu’il en est le créateur.

Pour Rudhyar, l’astrologie ne doit pas répondre au besoin de sécurité, mais devenir un outil de compréhension des événements transformateurs dans la vie humaine. C’est un langage symbolique où la partie (la personne) peut lire le message du plus grand « tout » écrit en grand.

Le terme d’Astrologie Humaniste a été utilisé par Rudhyar dans les années 60.

Citations
Bibliographie de Rudhyar

Retrouvez Dane Rudhyar sur le web :
Tout sur Dane Rudhyar, peintures, textes inédits… sur www.khaldea.com
Rudhyar et la musique :
http://www.khaldea.com/rudhyar/musicarticles.html
http://newalbion.com/artists/rudhyard/

Illustrations :
Photo de Dane Rudhyar : in Dane Rudhyar, The planetarization of consciousness, Ed Servire, 1970.
Star, Soul and Soil : in Dane Rudhyar, From humanistic to transpersonal astrology, Ed The seed center, 1975
Poème The Depths : in Dane Rudhyar, Toward Man, Ed Carmel the seven arts 1928
Dessin : in Dane Rudhyar, From humanistic to transpersonal astrology, Ed The seed center, 1975
A Mandala for new men in New mansions for new men, Servire, 1971, p.XVI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *