Analyse par phases

Rappel

En astrologie humaniste, ou dans toute approche centrée sur la personne, le thème astrologique de naissance représente les potentialités d’un individu. La façon dont s’est positionné le zodiaque sur la roue des maisons est stable et immuable, ainsi que l’emplacement des planètes, des aspects, des parts, des nouds lunaires. En étudiant un thème natal, nous étudions les potentialités globales de l’individu à sa naissance.
Nous observons aussi comment ces potentialités vont pouvoir se développer au cours de la vie, par deux techniques majeures : les progressions et les transits. Les progressions renseignent sur les potentialités d’évolution d’une personne. Les transits renseignent sur les possibilités de développement d’une personne en fonction de son adaptation aux événements extérieurs et des réponses qu’elle leur apporte.

Cycles

Toutes les planètes du thème natal sont reliées les unes aux autres, même s’il n’existe pas d’aspect marquant. En observant une planète du thème, nous tenons compte de sa dynamique et son interaction avec les autres planètes.
Archétype de tous les cycles en astrologie, le cycle de la lunaison renseigne de manière précise sur les phases de relation entre les planètes. Chacune des huit phases de lunaison correspond à une étape spécifique de la manifestation de l’énergie libérée à la Nouvelle Lune, selon une croissance par l’action (1er hémicycle = croissant) ou en conscience (2ème hémicycle = décroissant).
La phase de lunaison natale définit la place que la Lune occupe par rapport au Soleil, en fonction de l’aspect (ou absence d’aspect) qui les relie.

L’analyse par phases

De la même manière que nous observons la relation Soleil-Lune dans le cycle de la lunaison, nous pouvons observer la relation qui s’établit entre chacune des planètes du thème et toutes les autres. Nous focalisons notre regard sur une planète, comme si toutes les autres gravitaient autour d’elle. Pour réaliser cette observation, nous devons positionner la planète choisie pour l’étude en position « solaire », comme si tout existait à partir d’elle. Nous observons ensuite comment les autres fonctions planétaires interagissent avec elle, la freinent, la bloquent, l’exaltent …

Exemple : Si Saturne est choisi pour l’étude, nous orientons notre recherche à partir de cette question : « Qu’est qui va m’aider à structurer ma personnalité, à consolider mon identité individuelle, à m’autoriser ou m’interdire, à poser des limites. ».

Cette étude peut se faire à partir de n’importe quelle planète du thème. Il suffit de modifier la question initiale en fonction de la planète concernée. Il est donc nécessaire d’avoir une bonne connaissance de la fonction planétaire étudiée et d’utiliser un langage en rapport avec la fonction étudiée (par exemple Mercure = activité mentale, Vénus = sens des valeurs, Jupiter = assimilation et expansion…).

Comment procéder ?

1 – Choisir la planète que l’on souhaite étudier, dans l’exemple illustré c’est Jupiter.
2 – Tracer un cercle divisé en 8 parts égales délimitant 8 phases.
3 – Positionner en position « solaire » (en haut) la planète à étudier, ainsi que sa position dans le thème natal (degré et signe). Jupiter est situé à 24°00 du Scorpion.

Analyse par phases
4 – Positionner le degré du zodiaque situé à chaque début de nouvelle phase, de 45° en 45°. Sur l’exemple 24°00 Scorpion + 45° = 09°00 Capricorne.
5 – Placer les autres planètes du thème, éventuellement l’axe des nouds lunaires et la Lune noire, et tracer en priorité les aspects exacts à la planète « solaire ».

Analyse Jupiter par phases
Dans cet exemple, Saturne se situe en phase 1, la Lune en phase 3, Mercure et Uranus en phase 6, Soleil, Pluton, Vénus et Mars en phase 7, et enfin Neptune en phase 8.

Pourquoi 8 phases ?

La division par 8 parle d’énergie, alors que la division par 12 parle de conscience. Dans l’analyse par phases, nous tenons compte de 8 phases qui renseignent sur 8 modes de libération de l’énergie.
45° est le point de plus grande libération d’énergie dans la matière. Par rapport au 0° du Bélier, 45° est situé au milieu du Taureau. Ainsi les 15° Taureau, 15° Lion, 15° Scorpion et 15° Verseau, situés à 45° du début du signe cardinal qui les précède, sont les points les plus puissants du zodiaque. 45° représente un point de libération d’énergie ou de blocage.
90° est le point de dualité, de décision. A 90° il y a une décision à prendre pour continuer la trajectoire – sur le dessin, du rouge au vert (ou du vert au rouge en décroissant).

Huit phases
Dans cette représentation spécifique à l’analyse par phase, nous devons perdre de vue les angles du thème, AS, DS, FC et MC. Nous étudions une énergie depuis sa source, comme pour essayer de comprendre son parcours énergétique en fonction des aides et des obstacles qu’elle rencontre. Tel un cours d’eau, elle peut se heurter à des barrières, à des murs, ou se perdre dans la plaine. L’énergie (de la fonction planétaire « solaire ») va développer ses potentialités en fonction de ce qui se passe dans les 8 phases.
Les autres planètes et points du thème ont un rôle spécifique à jouer par rapport à la planète « solaire », en fonction des phases dans lesquelles elles se situent.

Phase 1 : 0° à 45° Naissance, 1ère manifestation de la fonction
« Génération de Pouvoir »

Dans les 30 premiers degrés de la phase 1, la planète solaire génère son pouvoir, elle prend vie. La fonction planétaire prend son essor, c’est une jeune source jaillissante qui distingue à peine la différence entre rêves et désirs, émotions et réalité. Il y a une sorte de fascination face à la sensation de l’énergie qui s’éveille à un monde nouveau, et une précipitation à entrer dans la vie, à émerger en pleine lumière. Il existe un appel enthousiaste à vivre l’énergie planétaire de manière individuelle, en agissant d’une façon nouvelle. Dans cette potentialité de libérer quelque chose de neuf, la fonction planétaire est marquée par la subjectivité, bien qu’elle se pense objective.
Si une planète se trouve dans les 30 premiers degrés, elle représente une fonction qui, lorsqu’elle est utilisée, stimule ou bloque la planète solaire. Les 15 degrés suivants, de 30° à 45°, sont concernés par le contexte dans lequel la personne vit tout cela. Elle doit oser prendre des risques, faire preuve de foi dans ses capacités.
Une planète en phase 1 est utilisée pour extérioriser le sens de la planète solaire. Elle colore cette fonction en lui donnant une direction. Elle est tenue (ou retenue) d’agir selon les voeux de la solaire, qui décide de la relation ; la planète « lunaire » extériorise la volonté de la solaire.
La personne peut avoir l’impression que la planète lunaire utilise la planète solaire ; si c’est le cas, la personne est probablement prise dans des habitudes anciennes qui freinent l’impulsion de vie. Tout ce qui est situé dans le premier hémicycle est soumis à la planète solaire, alors que toutes les planètes situées dans le deuxième hémicycle conditionnent et colorent la planète solaire. On peut mesurer l’importance d’une planète solaire au nombre de planètes lunaires qu’elle a sous « ses ordres », situées dans les phases 1, 2, 3 ou 4.
S’il n’y a aucune planète en 1, le pouvoir de la solaire se génère de lui-même, il n’est pas freiné, il se développe naturellement.

Phase 2 : 45° à 90° Phase d’expansion, clarté de manifestation
« Obstacle et libération »

La personne doit extérioriser fortement ce qu’elle ressent, de façon instinctive et émotionnelle. A partir de 45°, c’est une première rencontre avec la réalité du présent. Les habitudes et automatismes du passé peuvent entraver la libération de l’énergie et générer des résistances ou des projections du ressenti sur les autres. Si les autres résistent à leur tour, il y a deux voies possibles : forcer les événements ou abandonner par peur, fuite ou lâcheté.
En phase 2, certaines énergies peuvent être bloquées, entraînant des tensions physiques. La personne découvre ses limites, mais trouve aussi comment réaliser concrètement la planète solaire. Beaucoup de planètes en phase 2 correspondent aux limites imposées qui sont nécessaire pour nous obliger à sortir du rêve. C’est d’autant plus marquant avec une planète proche des 45°.

Phase 3 : 90° à 135° Crise d’action

En phase 3, nous devons construire, stabiliser, concrétiser. Ce sera possible si quatre conditions sont remplies :
1- Les tensions de la phase 2 ont été surmontées.
2- Nous sommes capable de prendre des décisions définitives, sans retour en arrière.
3- Nous agissons par nous-même dans un but voulu.
4- Nous coupons net avec le passé.

Ainsi nous dégageons un grand pouvoir créateur, en agissant avec confiance, en étant de plus en plus indépendant.
Les planètes situées en phase 3 aident à manifester concrètement la planète solaire de manière individuelle.
Au carré appliquant : il faudra oser faire un choix, agir même si l’on se trompe (avec un esprit combattant ou guerrier).
Au carré séparatif : la décision est déjà prise, il faudra construire et concrétiser la décision à travers de nouvelles entreprises.
Au trigone : une vision objective se développe, ainsi que la compréhension. Si une planète est conjointe au trigone, l’action est idéaliste et enthousiaste. A partir du trigone, nous devons devenir de plus en plus conscient du but poursuivi.

Phase 4 : 135° à 180° Surmonter les obstacles

Les planètes situées en phase 4 aident à aller de l’avant et à avancer vers l’épanouissement de la fonction solaire. Le chemin peut être forcé de façon constructive. Nous devrions avoir compris ce qu’il est possible de faire, autant pour soi que pour les autres, et être responsables de nos actes. En phase 4, c’est important d’avancer sans se retourner, tout en évitant les négligences et l’inconscience. Sans cela, nous pourrions nous retrouver dans l’incapacité de prendre des décisions. Si nos désirs sont trop éloignés de ceux des autres, il existe un risque de conflit ou d’incompréhension, comme par exemple quelqu’un qui s’acharnerait à vouloir vendre des glaçons aux esquimaux.
En s’approchant de l’opposition, nous devons comprendre comment et pourquoi utiliser la fonction de la planète solaire.
A 150°, il y a un besoin de perfectionnement, de réajustement, de changement. Nous devons aller vers l’amélioration, en osant s’analyser avec lucidité, sans s’épargner, et ainsi éviter l’insatisfaction ou l’auto apitoiement.

Phase 5 : 180° à 215° Accomplissement

Après l’opposition, nous entrons dans un climat nouveau et différent, plus contrasté, qui permet de comprendre ce qui s’est déroulé pendant les quatre premières phases. A 180°, la fonction de la planète solaire a atteint son maximum, nous ne pourrons pas la mener plus loin. Les planètes situées en phase 5 aident à prendre conscience de cet aboutissement, et à réorienter la conscience que nous avons de la planète solaire sous une autre forme.
L’opposition est un contraste, nous voudrions avoir une vision claire des deux planètes, et une totale objectivité, qui ne devrait pas être mise en péril par les conflits. L’énergie est plus consciente, réfléchie, riche de ses expériences positives ou négatives.
Dans le 1er hémicycle, l’action précède la réflexion, alors que dans le 2ème, la réflexion précède l’action.
Nous devenons davantage conscient des relations, et nous pouvons orienter notre action en fonction de ce que nous souhaitons partager avec les autres (au trigone décroissant).

Phase 6 : 215° à 270° Démonstration

En phase 6, l’idéal peut être mis en acte, à travers une participation impersonnelle à la vie du groupe. Nous orientons notre action sur le but commun et sur les besoins du groupe. Il existe donc un risque de fanatisme, et de sentiment de se perdre soi-même.
La planète solaire va être amenée à se transformer, sous la pression de la planète lunaire. Plus nous approchons du carré décroissant, plus une tension se développe. Elle devrait permettre d’éliminer les pensées et valeurs désuètes, et de développer une nouvelle philosophie de vie.

Phase 7 : 270° à 315° Crise de conscience

En phase 7 nous devons revoir nos valeurs et mobiles conscients, réviser le passé, remettre en question les valeurs collectives et traditionnelles et prendre des décisions intérieures sur une nouvelle direction à suivre.
Nous devons être ouverts sur le monde, sur les besoins nouveaux qui naissent dans le monde. Nous devons incarner un nouveau genre de révolution de la conscience, accepter qu’elle soit critiquée et rejetée par le plus grand nombre. En phase 7, c’est important de détruire en nous tout ce qui ne contribue pas au progrès de l’humain.
Les planètes situées en phase 7 aident à remettre en question les mobiles de la planète solaire et à réorienter son énergie vers des buts collectifs.
Si une planète se trouve au sextile décroissant, elle devrait permettre la construction de la réorientation. Nous pouvons l’utiliser pour créer quelque chose de nouveau et d’important dans la société.

Phase 8 : 315° à 360° Semence et libération

C’est une phase de retour à la subjectivité. Tout doit être axé sur le futur. Les planètes en phase 8 permettent d’incarner une vision du futur. Nous pouvons nous sentir seul et incompris, portant le poids des faiblesses et des lacunes du passé. La vision du futur peut aider à garder la foi.
Si plusieurs planètes se trouvent en phase 8, la maison du thème natale où elles se situent doivent être nettoyées de tout passé.

Alexandra Lach, novembre 2007




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *