Le symbolisme des nombres

Dans son livre A Handbook for the Humanistic Astrologer (Un manuel pour l’astrologue humaniste), Michael Meyer donne la signification des nombres selon Pythagore. En voici une traduction libre résumée :

un

Monade – C’est l’origine de toute chose, le symbole de l’état d’unité premier, l’indivisibilité, l’unité essentielle. La monade est paire et impaire, elle contient l’essence des deux.

deux

Dyade – C’est le premier nombre d’une infinie série de nombres pairs. La dyade, comme tous les nombres pairs est reliée au principe de matière et d’évolution matérielle – la dyade symbolisant l’émergence première de la vie dans une forme de matière. Elle divise toute chose en deux mondes : bon-mauvais, lumineux-sombre, sujet-objet, intérieur-extérieur, etc. Ses mots-clés sont : externalisation, séparation, tension et conscience.

trois

Triade – La triade est le premier nombre d’une infinie série de nombres impairs, et symbolise le principe de l’esprit et le processus d’évolution spirituelle. La triade est un principe de réconciliation des opposés grâce à un élément commun (monade), un processus représenté dans toutes les religions. Ses mots-clés sont : relation, compréhension, croissance et équilibre.

quatre

Tétrade – Le tétraèdre est le premier polygone régulier. La tétrade symbolise donc un solide pouvoir et l’émergence d’un système ordonné de manifestation. La tétrade était considérée par les Pythagoriciens  comme la « racine de toute chose manifestée. » Ses mots-clés sont : manifestation concrète et actualisation de la relation.

cinq

Pentade – La pentade ou cinq, est le symbole du facteur actif individuel dans la création. Il représente aussi l’Homme et la Perfection de l’Homme. Ses mots-clés sont : activité individuelle et expression.

six

Hexade – Dans le système Pythagoricien, le six  est un nombre des plus uniques. C’est l’un des rares nombres parfaits ; c’est aussi le seul nombre parfait dont les diviseurs, multipliés ensemble donnent le nombre lui-même. De plus, l’hexade est un nombre triangulaire et oblong. L’hexade représente le résultat de la compréhension et de la relation sage. Ses mots clés sont : développement, temps, harmonie et productivité.

Six est considéré comme un nombre parfait car le produit de ses diviseurs, 2 et 3, donne six.

six-triangle

Les nombres triangulaires  peuvent être écrits dans la forme d’un triangle.

six-oblong

Les nombres oblongs s’inscrivent dans un rectangle. Ils sont la somme de deux nombres entiers consécutifs.

sept

Heptade – Le sept symbolise la vie éternelle et le processus cyclo-cosmique. Il est considéré comme le plus sacré de tous les nombres par la majorité des spécialistes et celui dont il est le plus difficile de parler. 3 (les trois principes actifs dans toute relation) + 4 (manifestation concrète et organisation biologique) = 7 (la nature de toute chose).

Le sept est initiatique, il représente la perfection et l’unité.

huit

Ogdoade – L’ogdoade symbolise un individualisme extrême et une intense activité. En géométrie la division du cercle par 8 donne 45°, le point d’activité dynamique maximale.

neuf

Ennéade – Le neuf représente le pouvoir illimité et l’accomplissement, le fruit de la relation et la compréhension spirituelle.

dix
tetractys

Décade – Dix est le symbole de l’achèvement et de l’infini. Il est considéré comme le nombre de toute chose, le grand archétype de l’univers. Les quatre premiers nombres (1, 2, 3 et 4) sont contenus dans la décade.

Les Pythagoriciens considéraient la tetractys comme leur grand secret et estimaient qu’il révélait les mystères de l’univers.

Pythagore disait : « Ces quatre nombres qui, réunis par l’addition, produisent le nombre dix, constituent l’Etre, tant universel que particulier. »

Cet article regroupe des textes écrits par Alexandra Lach et publiés dans les bulletins de l’Association Akali en mars et juin 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *